Le Tet Fiesta Tour 2018.

COME ONE, COME ALL !!! To the TET FIESTA TOUR 22st EDITION

Tour Description

 

Pour la première fois dans l’histoire du Tet Fiesta Tour, nous commençons par une petite virée à la mer. La baie d’HaLong, en plein hors saison..Histoire de commencer en douceur, Lien de Bourlingue nous a dégoté un petit endroit de charme sauvage, bungalow au bord de la mer sur une plage rien que pour nous. (à moins qu’il y ait des fuites d’ici la). Il ne faudra pas démarrer trop tard aujourd’hui car même s’il n’y a pas trop de route et qu’elle est facile, nous avons quand même 2 ferry à prendre avec les motos pour arriver et ça serait dommage de louper l’apéro beach.
Hier c’était plein Est, aujourd’hui cap au nord après avoir retraverser la mer. Lang Son ville frontière avec la Chine, ses marchés Sino- Viêt avec des couteaux lazerman communistes qui déplient leur petit marteau portatifs, son ambiance un peu frauduleuse, ses marchés de nuit…

Pour nous c’est hôtel, profitez en car il n’y en aura plus. C’est quand même le Tết Fiesta Tour, et c’est chez l’habitant que ça se fête. Mais rien n’empêche de commencer la fiesta entre nous.

Ça y est cette fois on va direct au cœur du Tết, plein nord, nous remontons la fameuse RC4, (route coloniale 4) synonyme du début de la fin pour l’occupation française, théâtre de l’anéantissement des colonnes Charton et Lepage qui ne verront jamais leur jonction s’accomplir. En temps de paix la route est belle, sauvage et en bon état dans l’ensemble, mais on imagine aisément, roulant à flan de montagne, qu’il ne serait pas difficile d’y stopper un convoie en tirant des innombrables formations karstiques qui longent la RC4 tout du long de l’autre côté du ravin. 

Phuc Sen est le lieu d’origine au Vietnam de l’ethnie Nung An. La région est réputée pour ses forges et son papier « gio  » (papier vent) créé à partir de souches pourries.

Nous logeons en maison traditionnelle Nung An sur pilotis.

Nous naviguons aujourd’hui dans l’une des plus belles provinces du Vietnam aux confins Nord- Est et à quelques échancrures de la Chine. Les chutes Ban Gioc sont considérées comme les plus majestueuses du pays et si nous arrivons à temps peut être irons –nous en Chine à la nage (de l’autre côté des chutes).  Nous poursuivons ensuite le long de la frontière pour rejoindre nos amis Tay chez qui nous célébrons le TET cette année. A minuit le Chien croque le poulet! Et nous aussi, plutôt bien arrosé comme il se doit le poulet…
Du coup, 5ème jour, 0 km, nous restons pour une deuxième nuit, inutile d’aller faire les cacous sur les routes en ce premier jour de l’année du chien où personne ne roule par moins de 3 grammes. Mais attention, la tradition veut qu’on aille saluer les voisins ce premier jour, et ils savent recevoir…

Donc oui on cuve, mais façon  » mal par le mal » histoire de squeezer la bile comme disait mon père toubib (qui ne crachait pas sur le produit).

De la beauté plein les mirettes et toujours la Chine à main droite vu qu’on roule plein Ouest. Nous quittons le Cao Bang pour découvrir la province sœur du Ha Giang qui rivalise de beauté avec sa frangine.peut être moins mystique mais plus dramatique comme disent les anglais, avec des à pics impressionnants.

Nous logeons au village de Ban Lan, chez l’habitant dans la maison traditionnelle sur pilotis de de l’ethnie Tay.

Toujours sur les crêtes cap à l’ouest et toujours aussi moche mais on s’habitue. Attention à regarder la route quand même nous sommes encore en montagne avec peu de lignes droites. La route est en bon état sur l’ensemble de l’étape qui traverse de nombreux territoires ethniques, Tay, Nung , Dao,,Hmong, Ha nhi… Qui se retrouvent tous au marché du dimanche dans une ambiance plus que colorée.

Nous sommes accueillis ce soir dans la famille d’ethnie Dao rouge.

Changement de cap, nous redescendons vers le sud tranquillement. Route bucolique peu fréquentée, nous nous dirigeons vers notre Ecolodge lavievulinh (lavievulinh.com)

situé au bord du lac Thac Ba le plus grand réservoir d’eau du nord Vietnam. Nous y restons 2 nuits, farniente, trek en jungle pour ceux qui veulent, ou bateau. Bref la vie est dure…

Bon, c’est pas qu’on vous a assez vu mais faut bien songer à rentrer. Nous choisissons quand même le plus bel itinéraire histoire de se préparer en douceur aux joies de la ville et ses bonnes effluves carboniques…

Allez les braves, on se retrouve ce soir sapés comme des carrés d’as au restaurant.

Send Us a Booking Enquiry

Your Name (required)

Email Address (required)

Number of People

Anything Else?

[/one_third_last]

Tour Details

  • Date Friday 10 November 2017
  • Tags Tours

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top