Fredo Binh.

Frédo Bình, né à Paris, métisse français-vietnamien, est venu s’établir au Vietnam en 1994 avec une forte sensation d’être rentré à la maison. Il a adopté le nom « Binh », « paix » en vietnamien, pour symboliser la paix qui s’est installée après tant d’années de guerre.

Poussé par son énorme curiosité pour les nombreuses ethnies et cultures du pays, Frédo prit la route avec sa moto russe Minsk et devint bientôt guide moto pour soutenir sa jeune famille. En 1997, il a fondé la compagnie de tourisme, la Compagnie Bourlingue (connue sous le nom de le « Freewheelin’ Tours » – Freewheeling Tours – en anglais). Au cours de ses nombreux tours, il développa des rapports chaleureux avec différents groupes ethniques, la plupart du temps dans les hauts plateaux du Nord Vietnam, et a collaboré avec eux afin d’installer des hébergements chez l’habitant dans leurs villages. En dépit des différentes cultures ethniques, ils partagent un sens traditionnel de l’amitié et l’hospitalité envers les invités. C’était pour Frédo la bonne direction : « Etant moi-même métisse, rassembler les cultures occidentales et asiatiques m’est venu naturellement. »

Grâce à la Compagnie Bourlingue, les différents participants se sont rencontrés et ont commencé à échanger des histoires, des compétences et des projets. Chaque année, un « Tet Fiesta Tour » est organisé pour célébrer ensemble la nouvelle année lunaire. En 2010, la 14ème excursion du ‘Tet Fiesta Tour’ a été organisée sur un trek dix jours passant par différents villages. Une nouvelle culture mixte s’est ainsi créée. Vous pouvez voir la vidéo de ce Tour en cliquant ici.

Au cours des quinze dernières années, en coopération avec les familles-amis, Frédo Bình a pu mettre en place avec succès un certain nombre de projets de développement, incluant :

• la création d’un petit musée présentant la culture locale dans la province de Cao Bang

• la construction d’un pont liant un village à son école pendant la saison d’inondation dans la province de Lao Cai

• l’installation d’une petite exploitation de pisciculture dans la province de Bac Can

• la création d’une école maternelle et d’un centre culturel communautaire dans la province de Yen Bai

• l’aide pour améliorer les équipements sanitaires par l’installation de toilettes et de fosses septiques à de divers endroits

Ces expériences l’ont aidé à mieux comprendre les difficultés et les besoins des communautés ethniques dans les hauts plateaux du nord ainsi qu’à fournir une perspective plus claire sur la façon dont le tourisme pourrait leur être utile.

En 2007, en collaboration avec des familles de la commune de Vu Linh dans la province de Yen Bai, Frédo a créé le projet de développement durable « LaVieVuLinh« . Ce projet se compose de trois parties principales :

• Éducation : formation professionnelle de guides locaux et apports de formation pour le service  d’hospitalité ainsi que l’enseignement du français et l’anglais,

• Environnement : aide aux personnes locales pour se diriger vers la durabilité en termes d’agriculture et agrosylviculture et d’autres formes d’emplois,

• Éco-tourisme : développement du tourisme d’une manière respectueuse pour la culture et l’environnement des locaux.

Le but du projet LaVieVuLinh : former et embaucher des jeunes provenant de différentes minorités ethniques pour qu’ils deviennent ainsi maîtres de leur destin.

Fredo Binh : « Le tourisme peut ébranler de plusieurs manières la culture et l’environnement, et malheureusement il y a quelques opérateurs de voyage qui sont prêts à participer à ce système du moment que ça leur est profitable. Je pense que la seule solution pour protéger la culture et l’environnement est d’impliquer activement les communautés locales, en les aidant à se développer leurs propres moyens pour décider et façonner ainsi à leur manière leur ouverture au monde. »

Lire la lettre de Fredo Binh au sujet de la conception de la compagnie du tourisme responsable.

Back to Top